Accueil Manchettes Des nouvelles du service d'AVSEC

Des nouvelles du service d'AVSEC

Le service de vie spirituelle et d'engagement communautaire est très actif au Collège. Voici un aperçu des activités vécues par nos élèves.

Vœu du silence
Du 11 au 12 novembre derniers, une quarantaine d'élèves du PSL ont fait un vœu de silence pendant 24 heures. Après avoir assisté à une conférence donnée par une représentante de l'organisme Enfants entraide, ils ont ensuite sensibilisé des membres de leur entourage à cette cause en leur parlant des tristes réalités vécues par des enfants de plusieurs pays : enfants soldats, enfants exploités au travail, enfants n'ayant pas accès à l'éducation. Puis vint pour eux le moment crucial de passer à l’action en gardant le silence. Le défi, pour ces jeunes de l’ère 2.0, fut très exigeant. Imaginez un peu… pas de textos ni de page Facebook, silence complet à la  maison! Leurs démarches ont porté leurs fruits. Par leur action, nos élèves ont réussi à ramasser une somme de 900 $ qui servira à la construction d’une école en Haïti. Bravo à tous!

Congrès des jeunes d’Amnistie internationale
Le Congrès Amnistie est la seule rencontre organisée spécifiquement pour les militants, jeunes et adultes. Cette année le thème porte sur les réfugiés, qu'ils soient politiques, économiques, climatiques, de catastrophes naturelles ou de guerres.

Des élèves des comités Amnistie internationale et UNESCO du pavillon Durocher ont assisté à des conférences et à un large choix d'ateliers. Ils ont écouté des témoignages de réfugiés et d'anciens prisonniers d'opinion, visité des kiosques, participé à une action de solidarité, et ce dans une ambiance dynamique et engagée! Bravo aux élèves pour leur engagement!

Une activité originale pour dénoncer les expulsions forcées en Haïti
Le nouveau comité d’Amnistie internationale du Collège, formé de 19 élèves de la 3e à la 5e secondaire, poursuit ses campagnes pour un monde plus respectueux des droits de la personne. La première avait pour objectif de dénoncer les expulsions forcées, tolérées ou supervisées par les autorités avec la coopération des forces de l’ordre en Haïti. Selon Amnistie internationale, plus de 320 000 Haïtiens vivent encore dans des camps de déplacés à la suite des dernières catastrophes naturelles.

Le 18 novembre, les élèves ont transformé le centre de l’atrium du pavillon Durocher en un camp de réfugiés. Cabane de fortune, jeunes réfugiés obligés de dîner par terre, enfants-soldats, furent autant d’illustrations vibrantes afin de faire passer le message aux élèves venant se renseigner sur cette triste situation. Le projet a connu un franc succès et une pétition de 400 noms sera transmise à l’organisme. Le comité Amnistie internationale et le comité UNESCO sont déjà prêts à relever le défi de la prochaine campagne : un marathon d’écriture, qui aura lieu du 2 au 5 décembre 2013.

Des élèves du Collège - Unis pour l’action
Le 25 novembre, une vingtaine d’élèves du Collège ont participé à l’évènement Unis pour l’action d’Enfants Entraide. Ils se sont joints aux activistes canadiens reconnus mondialement Craig et Marc Kielburger, à des conférenciers inspirants, à des musiciens talentueux et à une foule électrisée de 2000 jeunes rassemblés pour lancer une année d'actions sociales pour le changement local et mondial. Au nombre d’entre eux, Martin Luther King III, défenseur des droits de la personne et fils aîné de Dr Martin Luther King, leur a rappelé l’importance de la liberté et de l’égalité. Molly Burke, une jeune aveugle, a raconté son expérience d’intimidation et la façon dont elle s’en est sortie. La petite-fille de Bob Marley, pour sa part, leur a transmis son amour pour l’art.

Le coup de cœur de nos élèves fut sans contredit Spencer West, conférencier Me to We, ambassadeur d’Enfants Entraide, auteur et amputés des jambes. Il a gravi le mont Kilimandjaro sur ses mains et dans son fauteuil roulant en juin 2012. Plus près de nous, il a aussi marché sur ses mains entre Edmonton et Calgary pour sensibiliser les gens à la cause de l’eau pour tous. Cette année il fera une tournée dans des écoles pour parler de l’éducation et la possibilité de construire des écoles dans plusieurs pays.

Nos élèves prennent la parole!

Nous voulons féliciter Fatine et Kaïna,  qui, à cette occasion, ont pris la parole devant une salle remplie à craquer. Elles ont en effet été choisies par l’organisme Enfant entraide pour témoigner de leur engagement auprès de la cause autochtone. Toutes nos félicitations à nos ambassadrices!